Le mildiou tape fort… sur le Carignan

C’était prévisible, depuis quelques temps, les fortes pressions, le vent marin et la pluie qui se sont installés depuis le printemps allaient exiger leurs dus. La vigne a été contente de recevoir tant de pluie, les sorties étaient nombreuses et belles mais une fois encore, la Nature appelle à l’humilité…

Le marquage en mildiou était net, il fallait traiter toutes les parcelles. Cuivre et extrait d’écorce d’orange en ce qui nous concerne. Mais à courir trop de lièvres, mise en bouteilles, nouvelle plantation, décavaillonnage tardif pour cause de sols détrempés, palissage des sarments pour pouvoir rentrer dans les vignes avec le tracteur, les priorités étaient trop nombreuses…

Il nous a manqué un peu de temps pour traiter en temps et en heure notre parcelle de Carignan centenaire… Tout juste avais je eu le temps de la désherber. Le mildiou a fait son oeuvre, il a tapé fort. A première vue 60% des raisins ne pourront pas être vinifiés sur cette parcelle… Jean qui rit, Jean qui pleure, ainsi va la vie…