Précoce, précoce…

 

veraisonLes années se suivent et ne se ressemblent… jamais !

Après les gelées noires du printemps, fatales aux blancs, c’est la période de véraison qui nous surprend par sa précocité…

En effeuillant la Syrah, on s’est très vite aperçu que certaines grappes avaient déjà pris leur teinte définitive quand d’autres amorçaient tranquillement le processus. Rien d’anormal si ce n’est que la période de véraison survient cette année deux semaines plus tôt qu’habituellement.

Il faudra juste être un peu plus vigilent sur le stade de la maturité avant de débuter les vendanges. Quand nous goûterons les raisins avec Véronique, je risque fort de penser à une des scènes du film « Ce qui nous lie » de Cédric Klapisch… Celle où Juliette et son frère font de même, dans les vignes, pour décider de la date…

De nouvelles tondeuses dans le Carignan

carignan_moutonsÇa n’arrive pas tous les jours et ce fut un plaisir de les voir… En cette mi-mars, le berger du village, Philippe Roque, a amené ses moutons paître dans la parcelle de Carignan.

L’herbe était bien verte, les moutons se sont régalés et les chiens veillaient au grain afin que personne ne vienne troubler leur festin…

Ces paisibles tondeuses bio, bien plus silencieuses que le moindre outil mécanique, se sont montrées diaboliquement efficaces.

Elles ont nettoyé la parcelle en moins de temps qu’il ne faut pour le dire. Philippe est repassé les chercher…

Elles sont maintenant dans la parcelle avoisinante.

Il pleut, il pleut bergère !

 

dm_02_17

En ce début d’année, l’actualité de notre petit vignoble des Corbières reste centré sur la taille et l’entretien des parcelles, en repos végétatif. Le sol profite des pluies de ces dernières semaines et toute l’équipe est là pour tenter d’éliminer les plantes qui gênent les ceps. Catherine et moi arrachons quelques « mauvaises » herbes tout en taillant. Plus courageux, Rémi a pris la bêche pour les vivaces les plus résistantes.

Alors que la neige tombée sur les massifs enchante les skieurs, elle nous promet aussi un peu d’eau pour le printemps. La source du village recommence à couler après une année de forte sécheresse, signe que les nappes phréatiques se remplissent…

Les premiers amandiers commencent à fleurir. Il nous reste un mois pour finir la taille. Encore les cépages blancs Viognier, Chardonnay et Muscat et nous pourrons commencer le broyage des sarments et le griffage des sols.

Pour l’heure, il pleut, il pleut bergère et c’est tant mieux !

La Syrah « Perrière » se bat comme une lionne !

 

syrah_3Cet été, la sécheresse ne nous a pas épargné…

Les vignes souffrent du stress hydrique

Les sarments sont petits et pas très feuillus

Il n’y a même pas eu besoin de palisser…

Les raisins en pâtissent, la véraison est tardive et le millerandage est aussi de la fête…

Une note d’espoir…

Les vignes se battent et résistent du mieux qu’elles peuvent.

A l’image de la parcelle de Syrah « Perrière », qui nous a fait de jolies grappes.

Il faut rester vigilent avec les pontes de papillons…

 

« Carrément Carignan »

 

carignan1933

Il existait déjà en 1933… C’est peu dire.

En plus la parcelle à flanc de colline offre une vue des plus agréables. Ce n’est pas rare quand je la travaille que je m’arrête quelques instants pour contempler les genêts en fleurs et la vue sur les autres parcelles du coin. L’endroit est tout simplement joli…

Cette année, Véronique m’a fait une belle surprise qui ajoute au charme de ces vieilles vignes… C’est une première, il y aura une cuvée 100% Carignan, « Carrément Carignan ». Véronique m’a annoncée qu’elle avait mis deux barriques de côté, pour calmer mes incessantes demandes.

« Un Carignan, c’est emblématique des Corbières ! Tu as du Grenache et de la Syrah en mono-cépage, faut un Carignan aussi »…

C’est chose faite, il est en bouteilles depuis quelques jours. Il est excellent, il ne manque plus que les étiquettes.

Le millésime 2013 est dispo cet automne… Il n’y en aura pas pour tout le monde… Avis aux amateurs !

@ bientôt – Rémi

L’heure de la taille a sonné…

 

taille_janvierLa taille est un travail de longue haleine. Une estimation de l’équilibre général, de la vigueur de la plante, de sa santé. On prend alors le temps de redresser les souches fatiguées, de réajuster le type de taille si besoin. Les gestes se répètent, inlassablement, sur les milliers de pieds qui composent les parcelles…

C’est un moment d’échange avec le végétal, un moment de réflexion. Vous aurez compris, cette semaine j’ai privilégié la méditation !

Les parcelles de Carignan et Grenache sont finies, reste les deux parcelles de Syrah et les blancs, pré-taillés, que nous gardons pour la fin. Je lorgne de temps à autre les poireaux qui poussent aussi dans les rangs. J’en ramasse quelques uns et sans perdre de vue l’idée de faire quelques flamiches…

Les coquelicots s’invitent dans les vignes

.

coquelicots

 

Au printemps, le travail ne manque pas dans les vignes…

Palissage, épamprage, décavaillonnage, labour…

Un ami vigneron qui travaille en bio nous disait récemment :

« C’est la course contre l’herbe ! » C’est pas faux.

Du coup, je n’ai pas trop le temps de parler…

Si ! Avec les coquelicots qui se sont invités dans les vignes

Ils apportent de jolies touches de rouge dans les parcelles.

Joli mois de mai…

 

Le printemps est là !
Les parcelles de vignes verdissent au Domaine de Mingraut comme dans tout le Languedoc, l’heure est au travail des terres et des vignes…
Les jeunes pouces de vignes apparaissent doucement et le vert inonde les parcelles autour de Mingraut.
La nature comme toujours dicte sa loi et il n’est pas question de faire la sourde oreille. La récolte 2015 en dépend !
De l’autre côté de la colline, dans les villes et villages, les terrasses s’emplissent et les cartes des restaurants prennent peu à peu des couleurs.
Le camion de Mingraut repart en tournée, Salon de Provence et Avignon dès cette semaine puis en Rhône Alpes cette fois pour le 1er mai.
Sur le chemin une halte près de Nîmes ou Valence est possible si vous avez besoin de quelques bouteilles, et pourquoi pas un dîner autour des quelques cuvées de Mingraut, une petite soirée dégustation entre amis…

Les Viognier 2013 et Passionnément 2010 nos deux derniers médaillés d’argent au concours des Vignerons Indépendants 2015 sont prêtes elles aussi pour l’arrivée du soleil !

 

carignan bio mingraut 02 2010